Fashonmoderu

Fashonmoderu : making off

Où le grand n’importe quoi qui se passe dans la tête de l’auteur >.>’

 

Caverne de Jijisub – section one-shot – plateau Fashionmoderu –

Scénariste et metteur en scène : Jijisub

Bêta et première assistante : Seeliah

Acteurs présents : Ichigo Kurosaki, Gin Ichimaru

Service de sécurité : Nichol D. Heyward, Foa Godfrey, Saga et Milo.

 

Malgré les bruits de lutte à l’extérieur de la salle où se « joue » fashionmoderu, rien ne perturbe les quatre personnes dans la pièce.

Jijisub surfe sur la toile, pendant qu’Ichigo et Gin rejouent le chapitre 1, Seeliah sur les talons. Elle prend tout de même la peine de lancer une boite de mouchoirs à son fukutaicho-poisson-rouge pendant ce que Seeliah appelle un « lemonime » -prononcer lé-mo-naï-me : un mixe entre un lemon et un lime- avant de retourner à ses occupations.

La lutte à l’extérieur de la salle semble féroce. Parfois les murs tremblent – et pas à cause de Gin et Ichigo ! Seulement Shinji n’est pas idiot et si on lui interdit d’assister à la mise en scène dès le premier chapitre… Bref, le service de Sécurité à bien à faire avec un visard enragé, surtout que quelques bisho en manquent de sensations ont dû se joindre à lui.

Jijisub se demande si elle n’y a pas été un peu fort en employant les Jackals. Faudrait pas qu’ils lui abîment ses shinigami-arrancars préférés ! Elle saisit son fouet, résignée à aller calmer tout le monde -parce que lance flamme de Seeliah fait vraiment trop de dégâts- quand un bruit de chute mais venant de l’intérieur la fait sursauter, là où le combat extérieur ne l’a pas fait.

Au pied des escaliers de la mezzanine d’Ichigo, Seeliah est étalée au sol, deux petits morceaux de mouchoir ensanglantés dépassant de ses narines, l’air à la fois choquée et hilare. D’ailleurs après quelques secondes de flottement, Seeliah, Ichigo, Gin et Jijisub éclatent tous de rire.

– Papa ? arrive à dire Seeliah. Tu veux me tuer où quoi Taicho ?? J’ai failli me rompre le cou sur ces putains de marches ! ajoute t-elle encore en se massant les reins.

Soudain la porte de la salle explose et une mêlée de bisho s’engouffre par l’ouverture. Avant qu’ils n’aient le temps de tout détruire – c’est qu’à force il y a certains reflexes de survie qu’on apprend très vite dans la Caverne !! – Jijisub enclenche la position ON de son long fouet. L’arc électrique plus le grand claquement quand elle le manie fige tout le monde en plein mouvement.

S’il y a une chose que redoutent absolument TOUS les bisho – et toutes les bêta !!!- c’est le fouet du Taicho, surtout quand il est « chargé ».

– Bien, sourit Jijisub.

Et aussitôt tout le monde frissonne d’horreur car ce sourire est d’un sadisme à faire paniquer le Marquis lui-même.

– Vous aller me réparer les dégâts pour demain. Quand je viendrais pour la suite, je veux que tout soit exactement en l’état. Est-ce que c’est bien clair ?

Et tous, même Seeliah vachement impressionnée – où est la douce Jijisub habituelle ??- répondent comme un seul homme (plus Seeliah, donc !):

– HAI TAICHO !

Puis les bisho se cassent avant que la situation n’empire. Reste Shinji. Mais il n’a pas le temps de dire un mot que Jijisub remarque doucement, ce même sourire flippant aux lèvres :

– Shinji, tu sais que je t’aime mais je suis pas du tout d’humeur à ce que tu me gâches mon plaisir. J’ai envie d’un Gin-Ichi !

– Mais… tenta de protester le visard, mais Jijisub le coupa :

– Alors okay, Ichigo c’est Ton mari mais c’est aussi MON héros, même si je l’emprunte ! Et au passage si j’l’avais pas fait, ben vous seriez pas mariés. Donc, si tu dépasses les bornes, je redonne carte blanche à Seeliah pour te gérer !

Complètement estomaqué par la réaction inhabituelle de Jijisub, Shinji se laisse emporter vers la sortie par Ichigo, tandis que Gin se marre doucement.

– À demain, les filles ! lance-t-il en s’éloignant.

Seeliah regarde son Taicho avec une admiration non-feinte et Jijisub ploie brusquement sous le poids de son fukutaicho qui vient de lancer son imprévisible « attaque Koala ».

– T’étais trop flippante !!! la complimente la fukutaicho, ravie.

Jijisub sourit.

– Faut dire qu’entre Shunsuke et Sosuke, tu commences à avoir la main pour terrifier tes troupes !

– Et t’as encore rien vu ! Mouhahahaha….

« Gloups !» pense Seeliah. Est-ce que les bisho ont bien fait de réveiller le loup qui dormait ??

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *