Perdre la raison

Perdre la raison : 12

Mercredi 18 décembre 2008

Chapitre dédicacé pour l’anniversaire de Nalia

Ichigo était vraiment pensif. Il regardait le paysage qui s’étendait à ces pieds. Il était assis au bord d’une falaise. Le paysage était désertique. Un camaïeu d’or et d’ocre s’étendait sous ces pieds. Il entendit derrière lui ces amis s’impatienter. Il se releva enfin… et regarda les hommes qui composaient son groupe. Aucun ne ressemblait à un enfant de cœur.

–         Je pense qu’ici se sera parfait pour nous entraîner.

–         Tu es sur Ichigo ?

–         Je n’ai sentit aucun riatsu à des kilomètres à la ronde. Et le Sereitei ne nous découvrira pas.

–         Ouaih, j’chuis d’accord avec toi Ichi mais, pour le ravitaillement c’est pas pratique ! Gémit Love.

–         Ecoute… ça sera chacun notre tour d’y aller Love.

–         Allez, les filles ! Arrêter de vous prendre le choux et on y va… Sinon, on ne progressera jamais. Déclara Kensei

Le groupe de huit vizard se mit en marche. Ils trouvèrent un chemin qui leur permis de descendre. Arrivé en bas, ils formèrent un campement de fortune. Après avoir prit le temps de s’installer, ils décidèrent de commencer leurs combats. Bientôt chacun porta son masque de hollow et leur reiatsu se répercuta entres les murs que formait les falaises encaissées autour d’eux.

En fin de l’après-midi, Ichigo se dirigea vers un torrent qui se trouvait non loin de leur campement. Il se déshabilla et plongea à l’intérieur du cours d’eau. Il se laissa flotter quelques secondes dans les flots tumultueux du torrent pour ensuite nager à contre-courant. Il sortit bien loin de l’endroit initial. Il laissa le soleil sécher son corps nu. Il tordit juste ses longs cheveux noirs.

Il utilisa le shunpo pour retrouver ses affaires personnelles laissées plus haut. Il sortit quelques effets personnels d’un petit sac qu’il avait emmené. Il se rasa et se démêla les cheveux. Il enfila ce qui ressemblait à première vue à un pantacourt et une chemise blanche, ouverte largement sur son torse large et musclé. Il attacha à nouveau ses cheveux et partit s’installer contre un rocher.

Il observa le cours d’eau déchaîné. Ses pensées dérivaient comme le faisait le même torrent devant lui. La seule chose à laquelle il pensait, était qu’il devait devenir plus fort. Toujours plus fort… S’il voulait revoir Gin Ichimaru et le reconquérir… Il replia ses genoux sous son menton.

Cela faisait presque quinze ans qu’il était mort maintenant. Il était arrivé dans le pire quartier du Rukongaï. Pendant un an, il avait appris à survivre. Ne sachant plus qui il était. Cherchant à manger et mourrant de peur de mourir durant la nuit par les maraudeurs. Il ne savait pas s’il avait eu de chance, car ses pouvoirs spirituels s’étaient vite accrue. Il avait rencontré un élève de l’Académie qui rendait visite à ses parents et lui avait parlé de venir avec lui pour passer le concours d’entrée à cette fameuse école.

Il avait réussit et avait passé un peu plus de trois ans à l’intérieur. Il était le major de sa promotion. La mémoire lui revenait peu à peu. Il était presque prêt pour rentrer en contact avec Gin. La première personne dont il s’est souvenu… Jusqu’à ce qu’il rencontre le capitaine de la 5ème division. Un choc pour lui de le voir. Il s’est souvenu du jour de sa mort terrestre. Ce type, il l’avait rencontré peu de temps avant que la tempête n’éclate. Un soleil radieux malgré le froid et brutalement peu de temps après qu’il ai sortit son zanpakuto, il s’était mis à pleuvoir. Il ne s’était jamais beaucoup posé de question sur sa mort, jusqu’à ce qu’il surprenne Aïzen Sosuke. Il l’avait vu en train d’hypnotiser un élève shinigami le jour où il l’avait revu. Il s’était rendu compte qu’ensuite l’élève se comporta de façon étrange. Shun faisait partit des élèves admirés, beau, brillant, en dernière année, et surtout il possédait une joie de vivre débordante… Au moment où il a croisé Aïzen, il est devenu dépressif et s’est suicidé trois jours plus tard.

Bien sur, il ne pouvait pas témoigner de ce qu’il avait vu. Mais cet incident lui avait rappelé sa propre mort. Il était certain maintenant que ce n’était pas un accident. Il voulut voir Gin et lui parler… Mais qu’elle n’a pas été sa stupéfaction de le voir quelques mois plus tard en compagnie d’Aïzen. Leur relation avait l’air d’être plus qu’une simple relation de travail. Son cœur s’est déchiré quand il avait vu l’albinos embrassé le brun.

Il eut beaucoup de mal à dormir pendant quelques temps. Ce qui devait arrivé… arrivé, au cours d’un entraînement avec un ami, il n’a pas su réagir à temps et son camarade avait enfoncé son zanpakuto dans son cœur. Son hollow était apparu quelques temps plus tard. Ne pouvant presque plus se contrôler, il s’est vu dans l’obligation de fuir l’Académie.

Il en avait été réduit à l’état de loque quasiment. Jusqu’à ce qu’il croise la route d’autres vizard. C’est ainsi qu’ils s’étaient nommés. Des shinigamis ayant acquis les pouvoirs de hollow. Ils l’avaient aidé à le maîtriser… Shiro était puissant… et cela n’avait pas été une mince affaire pour lui de le vaincre. Finalement, Ichigo devint au fil des années un des vizard les plus puissants… Il avait forgé son corps, son esprit et son riatsu. Il avait acquit toutes les techniques du kidô, tout cela pour pouvoir affronter le capitaine de la 5ème division Aïzen Sosuke.

Il allait souvent l’observer de loin. Cet homme menait un travail de sape au Sereitei. Comme s’il cherchait à détruire le Goteï 13 où le tenir à sa merci ! Ichigo avait teint ses cheveux en noir… Il avait peur que ses cheveux soit trop reconnaissable. Il avait aussi décidé de se les laisser pousser. Il se souvenait que trop bien des paroles qu’avait proféré l’homme faussement aimable et serviable. Il était certain que s’il le voyait et qu’il le reconnaissait, il chercherait à l’éliminer !

Il fut rejoint par Kensei et Shinji. Les deux ex-capitaines connaissaient aussi très bien Aïzen. Puisqu’ils étaient devenus des Vizards à cause de lui. Ils s’installèrent à côté de lui.

–         Toujours en train de penser à Ichimaru ?

–         Je me demandais… fit songeur Ichigo… comment éviter de me faire hypnotiser par Aïzen. Je repensais à la façon dont il avait procédé pour Shun et moi. C’est imparable…

–         Pourtant, tu disais que le capitaine de la 3ème division avait réussi à lui échapper !

–         Je me demande comment il a fait ! Et je me demande s’il est ou pas hypnotisé actuellement.

–         En tout cas, Fit Kensei… Maintenant, tu sais que tu ne peux plus compter dessus.

–         Je le sais… Murmura doucement Ichigo.

–         Tu sais, ce n’est pas une grosse perte pour toi ! Remarqua désobligeamment Shinji.

–         Ferme-là ! Tes commentaires, je m’en passerai bien figure-toi !

–         Il faudrait pouvoir se glisser à l’intérieur… On y pensait avec les autres. Tu n’es pas connu Ichigo. Tu pourrais essayer de te faire recruter dans une division… la 11ème serait pas mal pour toi. Tu essayes d’être dans les premiers sièges pour savoir ce qui se passe dans les hautes sphères, mais pas assez haut pour que tu ne te fasses pas remarquer.

–         Et comment je rentre ? Il faut faire l’Académie avant…

–         Justement à la 11ème, ils ne sont pas très regardants sur les dossiers, le principal pour eux est que tu sois un bon combattant. Mashiro va pouvoir te trafiquer un dossier alors, soit discret les premiers temps.

–         Comment va t’on faire pour communiquer ?

–         Urahara bricole dessus !

Ichigo grimaça.

–         Je sais pas pourquoi, mais je n’aime pas être son cobaye.

–         Te plains pas ! Rétorqua Shinji. En plus, Hiyori se donne beaucoup de mal aussi.

–         Ouaih…

L’orangé scruta les visages à côté de lui.

–         Essaye d’être prudent…

–         Vous allez installer le campement ici ?

–         Hatch et Tessaï sont arrivés et ils se sont déjà au travail.

–         Je vois que vous en avez discuté pendant un petit moment…

–         En fait, ce matin !

–         Je vois…

–         Certains d’entre nous vont se mélanger aux quartiers touchant les abords du Sereitei. Enfin pas nous… ceux qui ne sont pas très connus. Pour évaluer la situation dans un premier temps, on va attendre que tu nous en dises un peu plus sur la situation dans le Goteï 13 !

–         Bien… Je pars quand ?

–         Dans une semaine tu devrais faire partit de la 11ème division Kamui Shirosaki !

–         C’est quoi se nom ?

–         On profite du nom que ton Hollow c’est affublé, et on t’a trouvé un prénom passe partout !

–         Ouaih ! La gueule du prénom passe partout !

–         C’est Mashiro qui nous l’a trouvé… et elle a fait les papiers enfin, presque finit ! Allez fait pas la gueule Kamui !

–         Pourquoi tu m’appelles comme ça ?

–         Il faut que tu t’habitues andouille ! Répliqua le blond.

–         Allez… On va manger et après entraînement de nuit ! Lança Kensei très en forme.

–         Y’a pas que se battre dans la vie Kensei…

–         Moi, je veux lui faire la peau au lunetteux !

–         Tu n’es pas le seul… Grinça Ichigo.

–         Avant cela, il faut savoir où en sont ces forces et qui sont nos alliés !

–         La machine est lancée maintenant…

Les trois hommes se levèrent et regagnèrent le groupe qui s’était agrandit entre temps.

°0°0°

Ichigo se trouvait devant le Taïcho de la 11ème division, ainsi que son lieutenant, une fille aux cheveux rose, le troisième siège et le cinquième siège. Celui qui était chauve avait un drôle de sourire gravé sur le visage. Ichigo se demandait si c’était irrémédiable.

–         Donc, tu veux joindre la 11ème division ? Fit le chauve justement.

–         Oui…

–         T’es fort ?

–         Cela dépend de ce que vous entendez par fort !

Un zanpakuto se ficha devant lui à quelques millimètres de ces orteils. Ichigo avait déplacé son pied de telle sorte que l’arme ne se fiche pas dans son pied. Le capitaine éclata de rire.

–         T’as pas froid aux yeux en tout cas ! Tu as juste déplacé ton pied pour ne pas te faire embrocher !

–         Vous croyez ? Demanda innocemment le jeune homme.

–         Ikkaku, je crois que c’est ton jour de chance…

–         Je le crois aussi Yumi !

Ikkaku se releva et attrapa son zanpakuto.

–         Allez viens, on va se faire un petit combat. Je pense que cela va être très intéressant !

–         Euh… avec vous troisième siège ? Demanda embarrassé le vizard.

–         Ouaih ! J’pense que t’es un enfoiré qui cache juste son jeu. Allez emmène ton cul, on va bien rigoler ! Et vu le zanpakuto que tu trimbales, tu dois avoir de l’énergie spirituelle à revendre.

Ichigo se recula et rejoignit hésitant Ikkaku qui faisait la danse de la chance au milieu de la cour de la 11ème division. Le vizard attendit patiemment que le troisième siège finisse de se couvrir de ridicule pour saisir Zangetsu. L’autre ouvrit les yeux devant l’arme découverte et un sourire de dément fendit son visage. Tous les hommes de la 11ème division s’étaient placé au quatre coin de la cour. Ichigo se demanda comment perdre sans pour autant donner l’impression que se soit facile. Il se gratta le crâne et Ikkaku bondit sur lui…

–         Fait gaffe mon gars, je vais te transpercer !

Mais Ichigo para le coup avec une certaine facilité. Il prit son arme et la fit circuler dans sa main pour trouver la meilleure prise et bloqua la nouvelle attaque d’Ikkaku. Ichigo le repoussa et c’est lui qui se lança à l’attaque du chauve. Ses coups pleuvaient puissants et trouvant la moindre faille à la défense de son adversaire. Cela excita Ichigo d’avoir un adversaire inconnu. Il en oublia qu’il ne devait pas montrer ses réelles capacités. Ikkaku commençait à suer de grosses gouttes et commença à se sentir mal à l’aise face au gars en face de lui. Il y avait quelque chose chez le brun devant lui qui le faisait avoir la chair de poule. En tout cas, ce type avait facilement la force d’un capitaine.

–         Assez ! La voix de Kenpachi retentit dans la cour. Viens ici Shirosaki !

Ichigo se mordit la lèvre inférieure. Il avait oublié… Merde, l’autre pouvait lui demander des comptes. Il se voyait déjà pendu par les pieds par Shinji et Kensei. Il se dirigea d’un pas tranquille vers le capitaine de la 11ème division.

–         Tu es sacrement fort ! Ton dossier est bidon… faut peut-être pas me prendre pour un con. Mais, je m’en fou somme toute. Je pense que tu serais capable de me battre ! Pourquoi ne cherches-tu pas ma place ?

Ichigo se rendit compte qu’il ne servait à rien de tergiverser. Le gars en face de lui était du genre à vous percer à jour avec son instinct. Il ressentait les choses et les gens.

–         Je ne souhaite pas devenir capitaine… Je n’ai pas cette ambition et c’est le genre de truc chiant. Tout ce que je veux c’est me battre sans avoir de compte à rendre !

Kenpachi évalua l’homme en face de lui. Il paraissait jeune. Il n’était pas grand, ni petit, ses cheveux du dessus était en brosse alors que ces cheveux de derrière était très long. Il ressemblait énormément au fukutaïcho de la 13ème division Kaïen Shiba. Ils pourraient être frère… Mis à part les yeux. Lui avait les yeux couleurs de miel presque. Ce Kamui devait être plus petit quand même que Shiba. Il eut un sourire… Interessant ! L’autre devait lui cacher certaines choses mais après tout, il s’en foutait du moment qu’il faisait son boulot et que lui pourrait avoir quelques combats avec ce type…

–         Très bien… Tu veux quel siège… Tu peux les avoir tous… Sauf celui de Yatchiru.

–         Moi, je reste 5ème siège parce ce que le 5 est un beau chiffre ! prévint Yumitchika.

–         Moi, je veux rester 3ème siège déclara Ikkaku à côté de shinigami aux cheveux noirs.

–         Je prendrai donc, 4ème siège… et puis, ça collera à mon nom de famille…

–         Très bien ! Va pour le 4ème siége. Par contre, Ikkaku et Yatchiru je vous interdis d’avoir un combat avec lui, vous risqueriez d’en mourir. Moi seul aurait le privilège de me battre avec lui !

Voyant qu’Ichigo allait protester, il ajouta…

–         C’est ça… Où je rejette ta candidature Shirosaki !

–         Haï Taïcho ! Répondit docilement Ichigo.

–         Bien… Ikkaku fait-lui faire le tour du propriétaire et montre lui sa chambre.

–         Haï Taïcho ! Fit le chauve avec un grand sourire.

Ichigo, Ikkaku et Yumitchika disparurent dans les locaux de la 11ème division…

–         Ken-chan ! Tu n’as pas peur qu’il se passe des trucs bizarres avec lui ? Demanda Yatchiru.

–         Je sens qu’on va bien rigoler Yatchiru… Depuis le temps que j’attends que sa bouge !

–         Tu as ressentis son reiatsu ?

–         Ouaih… Je vais te dire que je vais l’adorer ce “Shirosaki Kamui”.

Kenpachi se leva et décida d’aller se déambuler dans sa division. Il avait besoin de réfléchir et c’était toujours mieux en marchant !

°0°0°

Ichigo regarda la petite pièce qui lui servait de chambre. Elle ne devait pas dépasser les 12m2. Il avait installé son futon dans un coin et observa le ciel par la fenêtre. Il regardait le ciel si bleu… Comme les yeux de Gin ! Est-ce que Gin se souvenait de lui ? L’avait-il réellement oublié ? Tout ce qu’ils avaient vécu étaient de la mascarade ? Il ramassa ses jambes sous lui et se rejeta en arrière sur le mur. Son cœur trembla à l’idée que l’albinos ne voudrait plus de lui…


Chapitre suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *