Perdre la raison

Perdre la raison : 14

Jeudi 25 décembre 2008

Zaracki Kenpachi avait dit à Ichigo qu’il ne voulait pas se mêler de ces affaires et pourtant, il lui laissait le champ libre à condition qu’il lui transmette les informations qu’il récoltait. Yumitchika et Ikkaku étaient devenu ses anges gardiens. Toujours à le suivre dans ces moindres déplacements. Ichigo comprit rapidement que c’était un avantage… se déplacer seul à la Soul Society aurait éveillé les soupçons.

Cela faisait maintenant deux semaines qu’Ichigo était au sein de la 11ème division. Il écumait tout le Goteï 13 et faisant des scanners à la recherche de la moindre étincelle de reiatsu de Gin. Mais, toujours rien… Ichigo commençait à s’inquiéter ! Est-ce qu’Aïzen l’avait tué ? Où s’il était vivant que lui avait-il fait ? Il n’osa pas y penser… Sa détermination en tout cas, ne bougeait pas d’un yota ! Et ces nouveaux amis l’avaient bien compris. Le seul endroit où Ichigo n’osait pas aller était la 5ème division… Quel prétexte trouver ? Leur dernière rencontre n’était pas franchement des plus amicales.

Ichigo était assis sur le toit d’un muret entre la 12 et 13ème division à réfléchir… Ikkaku s’était allongé sur le dos et pionçait au soleil. Yumitchika était allongé sur le ventre et scrutait au alentour. Ichigo lui avait les jambes repliées sous son menton et son visage à moitié caché par ses genoux. Les trois hommes étaient particulièrement calmes. Ichigo observait ses options pour se rendre à la 5ème division quand ils furent interpellés par une voix masculine joyeuse.

– La 11ème division se la coule douce maintenantIkkaku ?

– Boucle-là Kaïen!

– Ne parle pas comme ça au fukutaïcho… Imbécile! s’écria une voix féminine.

Ichigo fut surpris… cette voix… c’était… Rukia. Le roux leva la tête surpris et regarda la jeune femme. Il se redressa et l’observa. La jeune femme le regarda surpris.

– Ikkaku… demanda Rukia. Depuis quand hébergez-vous à la 11ème division le sosie de Kaïen-dono?

– Ouaih… c’est ce qu’on lui dit! Mais il veut pas nous croire… Fit Yumi.

Ichigo fronça les sourcils et tourna son visage et rencontra… son propre visage ! A quelques petites différence prêts, mais ils se ressemblaient tellement que s’en était déroutant. Le fukutaïcho de la 13ème division l’observait également très surpris et un sourire se dessina sur son visage. Ce qui n’était pas le cas d’Ichigo. Il les salua brièvement et disparu…

– Merde! Shiro aurait pu nous attendre! Gronda Ikkaku. Il m’énerve avec ses sautes d’humeurs.

– C’est vrai que son caractère est parfois moche, mais alors, qu’est ce qu’il est beau!

– Cela veut dire quoi? Lança Rukia moqueuse. Que notre fukutaïcho te plais aussi.

Yumitchika eut un sourire ironique et secoua la tête hautain. Il finit par dire

– Shiro n’a rien à voir avec Kaïen Shiba. Il est plus beau que lui… sans vouloir vous vexer fukutaïcho.

– Ferme-là Yumi. On va le rattraper où sinon, il va se créer des ennuis…

Ikkaku les salua et disparu suivi par Yumitchika. Rukia, Kaïen, Kiyone et Santoru se regardèrent perplexes. Finalement, ils se dirigèrent vers leur division. Rukia avait ressentit une drôle d’impression lorsqu’elle avait rencontré le regard de ce shiro. Elle était sur de l’avoir déjà vu ailleurs. Ses yeux… Mais où ? Elle n’arrivait pas à remettre la main dessus. Elle haussa les épaules après tout !

°0°0°

Kenpachi avait été envoyé en mission avec ses hommes dans le monde humain. Il était accompagné par la 13ème division ce qui exaspérait le capitaine de la 11ème division. Comme si sa division ne pouvait pas s’occuper seul des arrancars trouvés dans le monde humain. Le cœur d’Ichigo bondissait dans sa poitrine. Il était enfin de retour à Karakura. Zaraki avait vu des larmes dans le coin de l’œil de son subordonné. Il savait qu’Ichigo voulait revoir son père et ses sœurs. Il lui avait accordé la permission de leur rendre visite. Comme ça, il aurait le champ libre pour abattre plus d’arrancar.

Donc, à peine arrivée Ichigo se tourna vers son Taïcho à la surprise de la 13ème division, ils virent Kenpachi hocher la tête et Shiro qui ressemblait à s’y méprendre à leur fukutaïcho en plus petit quitta leur groupe !

– Pourquoi l’avez-vous laissé partir? Nous allons com…

– Aahhhh… je lui ai donné la permission. Il a des affaires à régler et puis, je n’ai pas besoin de lui pour les battre. Ils sont où d’ailleurs ces arrancars.

Un sourire psychotique s’était inscrit sur son visage. Et Kaïen renonça à lui parler… cela ne servirai à rien de toute façon. Rukia observa surprise la direction que le jeune homme avait prise. Elle fronça les sourcils… Mais ne dit rien.

°0°0°

Ichigo se trouva devant la clinique Kurosaki. Son cœur battait à tout rompre. Cela faisait 15 ans qu’il n’avait pas vu son père, ni ses sœurs… l’âge où il était mort pratiquement. Il ouvrit la fenêtre de sa chambre et pénétra dans la maison. Il observa son ancienne pièce. Tout était resté à l’identique. Cela lui fit drôle tout à coup. Il en attrapa le tournis. Il s’installa quelques minutes sur son dessus de lit. Les souvenirs affluèrent tels un fleuve dans sa tête. Certes, il s’était souvenu de Gin et de beaucoup d’événements qu’ils avaient vécu ensemble mais dans cette chambre beaucoup de moment intime lui revenait en mémoire et les larmes lui montèrent aux yeux. Il n’eut pas trop le temps de s’épancher. La porte s’ouvrit violemment et Isshin parut sur le pas de la porte. Il ouvrit la lumière et quand il vit le jeune homme qui se tenait devant lui, il eu sa mâchoire qui tomba à terre.

– Ichigo?

– Qui d’autre veux-tu que se soit!

Isshin laissa éclater sa joie et bondit sur son fils.

– Ichigo c’est bien toi… Depuis le temps…

– Papa…

Ichigo se sentit compressé dans les bras de son père mais ne fit rien pour se dégager. Il était tellement content lui-même de le retrouver. Il posa sa tête sur l’épaule de son père de soulagement et s’abandonna pour la première fois en 15 ans. Il ferma les yeux pour mieux apprécié le moment.

– Ichigo ça ne va pas? Pourquoi tu t’es teint les cheveux? Et Gin? Tu as réussi à être un shinigami ? Dans la troisième division? Que se passe t’il ? Pourquoi as-tu mis tant de temps pour revenir me voir?

– C’est une longue histoire…

Isshin avait l’air soucieux en sentant l’énergie de son fils fluctué en l’écoutant parler.

– Papa… On peut discuter dans la cuisine. Il faut que je te parle! Karin et Yuzu ne sont pas là?

– Elles sont à la fac. de droit pour Karin et de médecine pour Yuzu.

– Oh… je suis content pour elles. Mais, cela me fait un peu bizarre. Elles vont bien?

Ichigo se grattait la tête

– Elles sont restées égales à elle-même… Ce qui n’a pas l’air d’être ton cas.

Ils étaient dans la cuisine et Isshin fit un thé. Ichigo retira Zangetsu de son dos le posa contre un meuble de cuisine, de telle manière qu’il puisse l’empoigner d’une main et porté un coup en cas d’attaque surprise. Ce qui n’échappa pas à Isshin non plus. Ichigo était complètement différent de l’enfant qui l’avait quitté quelques années auparavant.

  • – Raconte moi ce qui t’es arrivé… demanda doucement Isshin à son fils.

Ichigo soupira et finalement il entortilla ses doigts ensemble et raconta tout. Ses débuts à la Soul Society, l’académie, la fuite, son hollow, Aïzen, Gin et le faux Gin… et le fait qu’il le cherchait toujours…

Isshin posa une tasse fumante devant son fils et s’installa en face de lui. Il caressait sa barbe et semblait réfléchir.

– Il faudrait que tu puisses aller au repère des asticots. Là-bas, ils détiennent les shinigamis dangereux. Je ne comprends pas qu’Urahara ne t’en a pas parlé. Après tout, c’était lui le dernier gardien avant qu’il n’ai du fuir. Il est vrai que si Aïzen voulait Gin, il peut le garder près de lui. Mais, je ne pense pas.

– Pourquoi?

– Il lui faut un endroit discret et une division comme tu peux le constater est grouillante de monde. Le riatsu de Gin ne passerai pas inaperçu en plus. Ou bien… Fit Isshin pensif tout à coup. Il l’a placé dans le monde des humains. Ce qui expliquerait les allées venues constantes des arrancars depuis quelques années. A ta place, je surveillerai les aller et venu du faux Gin ou d’Aïzen. Le seul soucis avec lui c’est son zanpakuto!

Ils sentirent brutalement des riatsu puissants s’entrechoquer. Ichigo fut en alerte puis but une gorgée de son thé.

– Tu n’y vas pas?

– Je vais me faire tuer par Kenpachi! Je le laisse s’amuser s’il le veut! Ichigo haussa les épaules.

– Pourtant, il y a un fukutaïcho en danger je dirai… Fit Isshin songeur.

– Yatchiru? Ca m’étonnerai. Elle est avec Zaraki!

– Non… pas elle. Je ne la connais pas de toute façon, non… c’est le reiatsu de Kaïen Shiba que je sens?

Ichigo haussa un sourcil et finalement approuva.

– Oui, c’est bien lui…

– Va l’aider!

– Comment sais-tu que je peux l’aider?

– Un vizard a beaucoup plus de chance qu’un simple shinigami.

Ichigo hocha la tête et pris son zanpakuto. Il allait sortir quand il sentit la présence de son père derrière lui. Il lui adressa un dernier sourire.

– J’espère que tu finiras par le retrouver.

– Je prendrai le temps qu’il faudra… mais je le sauverai! Dit bonjour à Karin et Yuzu de ma part.

– Tu n’imagines pas le plaisir que ça leur fera. Lui sourit Isshin. Essaye de revenir plus souvent. Au fait, je te donne mon numéro de Soul Pager. Je ferai mon enquête ici dans la ville de Karakura.

– Très bien…

Après s’être échanger leur numéro, Ichigo vola vers le reiatsu de Shiba. Il fronça les sourcils. Tous les shinigamis avaient l’air d’avoir des difficultés. Pourquoi la 12ème division ne levait pas les limites ? Il fronça les sourcils… Il n’hésita pas, il passa en bankaï et décida d’éliminer tout ce qui se trouvait sur sa route… La première personne qu’il trouva était Rukia au prise avec un type énorme qui se déplaçait tellement vite que la jeune femme n’avait aucune chance si on ne lui enlevait pas sa limite. Ichigo bloqua l’attaque qui devait porter un coup de grace à la shinigami. Elle fut surprise et l’arrancar aussi. Ichigo ne s’embarrassa pas, pas le temps… Il repoussa l’épée et défit son bracelet de riatsu qu’Urahara avait placé sur lui et son reiatsu s’embrasa. Les yeux de l’arrancar s’élargirent.

– Qui es-tu enfoiré ?

Ichigo se déplaça et le fendit en deux dans un même mouvement. Le roux se tourna vers la jeune femme et lui demanda pour ses blessures.

– Ce n’est pas insurmontable…

Ichigo partit la laissant pour se précipiter au secours d’autres personnes de la 13ème division. Ce ne fut pas long avant de trouver un autre ennemi, là il ne laissa même pas le temps à l’arrancar de le voir. Il lui porta le coup fatal sans que l’autre n’ai pu voir quoique se soit. Il fondit vers son autre ennemi et il tomba sur Kaïen Shiba. Ichigo regardait l’espèce d’araignée contre qui le fukutaïcho se battait et il comprit que quelque chose n’était pas normal en voyant ses attaques. Quand il vit surgir des espèces de long fils de la chose, Ichigo lança Getsuga Tensho contre l’arrancar ce qui brisa net les fils… Kaïen eut juste le temps de se déplacer. Surpris, il leva la tête et croisa le regard ambre qui fixait l’arrancar.

– Aïe ! Ca fait mal… Brailla l’araignée. Qui es-tu enfoiré ?

– Bon sang ! Vous avez finit de me poser tous la même question ! Marmonna Ichigo.

Puis sans se préoccuper plus longtemps des babillages de l’arrancar, Ichigo se déplaça et était déjà sur la chose sans que celle-ci n’aie enregistré sont déplacement, le roux porta une attaque qui l’atteignit de plein fouet. Malheureusement, ce ne fut pas fatal. Ichigo comprit que malgré sa forme ce hollow n’était vraiment pas normal. Un shinigami normal ne pourrait pas l’atteindre surtout avec une restriction. Lui-même en avait une… Le seule moyen…

– Fukutaïcho… puis-je vous demander de partir ? Où si vous restez, veuillez ne rien dire de ce que vous verrez ! Fit Ichigo.

– Pardon ?

– Oui ou non ? Fit Ichigo qui se trouva devant lui maintenant.

– Je ne dirai rien… Fit intriguer l’homme.

Kaïen était surpris… Il avait appris qu’il était 4ème siège dans la 11ème division. Mais ce Shiro avait la force d’un capitaine rien qu’en voyant son attaque… et son bankaï. Que réservait-il ?

Ichigo fit monter son reiatsu qui devint noir et lourd autour de lui. Il porta sa main au visage et son masque de hollow se forma. Kaïen eut les yeux qui sortirent de la tête. Il voulut parler mais ne put le faire. Il croisa les yeux noirs et or qui se tournèrent maintenant vers son ennemi. Moins d’une fraction de seconde plus tard, il avait disparu.

– Enfoiré…. Fit le hollow. Où es-tu passé ?

Un cri spectral se fit entendre Kaïen leva la tête et vit le vizard au-dessus du hollow et lancé une attaque noire. Getsuga Tensho. Le hollow hurla à la mort à la recevant. Le reiatsu que dégageait le shinigami transformé était impressionnante. Il se débarrassa du hollow mangeur de shinigami en quelques attaques bien placées et puissantes. Il atterrit non loin de lui quand il eut finit, Shiro retira son masque.

Ichigo retira son masque et fit disparaître son bankaï. C’était inutile à présent, les adversaires qu’ils auraient à combattre était de force moindre. Il était à l’écoute des autres combattants, Zaraki s’en donnait à cœur joie, Ikkaku et Yumitchika également… Quelques hommes de la 11ème semblaient avoir des difficultés. Ichigo allait partir quand il sentit une main se poser sur son avant bras. Il tourna légèrement le visage et croisa les yeux bleus de Kaïen…

– Qui êtes-vous ?

– Le 4ème siège de la 11ème division Shirosaki Kamui !

– Shiro n’était pas votre nom ?

– Tss… à la 11ème division personne ne porte vraiment son vrai nom… Marmonna Ichigo. Maintenant, excusez-moi mais je vais aider les autres.

– Je ne dirai rien… murmura Kaïen.

Ichigo leva les yeux vers lui et pour la première fois, il adressa un faible sourire à l’homme brun qui lui ressemblait tant.

– Merci ! Chuchota Ichigo et il disparut.

Kaïen était abasourdis mais décida de ne rien dire… enfin, pas pour le moment. Ce gosse lui avait sauvé la vie après tout !

°0°0°

Ichigo intervint à plusieurs reprise et du aider quelques hommes de la 11ème division. A la fin de la sortie dans le monde des humains… il y eut beaucoup de blesser mais aucun mort ! Quand Ichigo rejoint sa division Zaraki ne portait aucunes blessures ! Et arborait son sourire de psychopathe. Il s’était beaucoup amusé apparemment. Ce qui semblait aussi être le cas de toute la 11ème division. Notamment chez Ikkaku également. Kenpachi regarda Ichigo et lui adressa un sourire et lui demanda

– Tu t’es bien amusé ?

– J’ai fait ce que j’avais à faire sombrement le jeune homme.

– J’te comprends pas ! Si puissant et si… Enfin ! Tout le monde est là ?

– Haï Taïcho !

– On rentre !

– Et la 13ème demanda Ichigo.

– Je ne fais pas de babby-sitting comme toi ! Lâcha Kenpachi.

Et il ouvrit le portail suivit de toute la 11ème division. La 13ème division les suivait juste derrière. Kaïen lui observait Kamui. Qui jetait de temps en temps des regards inquiets dans leur direction. Arrivée au Goteï 13, ils furent accueillis par Ukitake Taïcho qui respira lorsqu’il vit toute sa division revenir indemne. Aïzen qui se trouvait là aussi lui dit d’un ton rassurant…

– Voyez Jyuushiro, vos hommes sont tous revenus indemnes.

Aïzen lança un regard sur tous les hommes qui se trouvaient maintenant tous dans la cour de la 1er division. Ses yeux tombèrent sur le visage de Shirosaki Kamui… Le jeune homme ne regardait pas dans sa direction. Il écoutait Zaracki et Yatchiru. Il le vit hausser les épaules. Kenpachi appela ses hommes pour rentrer quand il vit Kaïen et Rukia se diriger vers le 4ème siège et visiblement le remercier chaleureusement… Aïzen se demanda encore qui était ce type. Il lui rappelait furieusement quelqu’un et ce n’était pas Shiba. Tout ce qu’il savait c’est que lorsqu’il se souviendrait, cela ne lui ferait pas particulièrement plaisir.

La 11ème division disparut et ce fut bientôt le cas de la 13ème, après que l’imbécile de Jyusshiro Ukitake l’ai remercié. Il lui adressa un doux sourire et se tourna vers Hinamori et lui demanda de la rejoindre dans son bureau un peu plus tard. Cette dernière fut trop heureuse de rejoindre son Taïcho.

°0°0°

Cela faisait déjà plusieurs jours qu’Ichigo était passé voir Isshin. Ce dernier était préoccupé par ce que lui avait dit son fils. Il s’était mis à la recherche de Gin Ichimaru le soir même après que la bataille fut finit. Il avait été saisit par les transformations d’Ichigo. Il avait vu dans son regard la tristesse infinie que représente la perte d’une personne que l’on aime. Même s’il essayait de lui cacher… Et puis, toutes les épreuves qu’il avait vécu depuis son arrivée à la Soul Society.

Il avait réussi à déterminer une zone où ses fichus arrancar se retrouvait assez souvent. Cela se trouvait dans la zone industrielle. Plus précisément quand il avait filé ces individus vers la zone des entrepôts. Il fouilla la zone discrètement une nuit après avoir vu un balai incessant de ces hollows. Il fronçait les sourcils pourquoi la Soul Society n’envoyait personne ?

Pourtant, il y avait de quoi se poser des questions. Il décida de faire une investigation le lendemain en plein jour. Le soir même, il téléphona à Ryuuken Ishida et lui demanda s’il pouvait lui envoyer un remplaçant car il avait quelque chose d’urgent à vérifier pour son fils. Bien sur Ryuuken lui servit tout un tas de réflexions blessantes notamment sur le fait que les shinigami étaient des faiblards, des inutiles et qu’il n’était pas là non plus pour lui filer un coup de main. Finalement au bout d’un quart d’heure Ryuuken lâcha après avoir regarder en même temps qu’il râlait le planning le nom de la personne qui viendrait le remplacer la journée. Isshin le remercia chaleureusement. Ce qui semblait ne pas être du goût du Quincy… enfin apparemment !

Le lendemain après avoir confié les clefs de la clinique à son remplaçant, il retourna dans sa chambre et sortit de son corps et bondit à l’extérieur. Il arriva devant les entrepôts rapidement. Il fit le tour discrètement de tous les bâtiments. Il ne ressentait rien de particulier… Pourtant, il y avait bien une raison pour laquelle les hollows venaient ici plus particulièrement. Isshin finit par voir le manège d’un hollow. Ce qui était bien pensa Isshin c’est qu’en journée les arrancars étaient absent, il ne restait plus que de simples hollows qui montaient la garde. Il finit par voir qu’un Kekkaï l’empêchait de voir un bâtiment.

Un Kekkaï ? Donc, c’était l’œuvre d’un shinigami. Isshin réussit à entrer discrètement et là, il perçut l’énergie de… Gin ! Faible, très faible pourtant. Il se déplaça entre les différents containers qui se trouvait dans l’entrepôt. Il réussit à arriver vers ce qui semblait une porte qui menait au sous-sol. Il fonça vers la porte et se trouva face à un escalier. Il fronça les sourcils pour un peu il aurait cru l’œuvre d’Urahara. Il descendit rapidement dans l’immense sous-sol au ciel artificiel.

Il scanna l’emplacement et le trouva. Il utilisa le Shunpo et se trouva devant lui… Il blêmit. L’homme était enchainé au mur. Son corps était décharné et il semblait avoir connu quelques sévices. Il bondit sur le mur et alors qu’il croyait l’homme mort, vu la paleur cadavérique, il l’entendit murmurer

– Tuer moi… je n’en peu plus…

Isshin sursauta et dit alors à Gin d’une voix où la détermination brillait.

– Si je faisais ça, Ichigo m’en voudrai toute sa vie.

– Ich…igo ?

Gin leva alors lentement son visage décharné et ses yeux bleus si pâle se posèrent sur Isshin qu’il reconnut vaguement.

– Ichigo… Il est vivant ?

Alors que sa voix semblait morte quelques instant plus tôt, elle respirait la joie à présent.

– Oui, il est bien vivant et vous cherche dans le Sereitei depuis 15 ans ou presque. Il m’a demandé de chercher ici en désespoir de cause. Alors, vous allez vivre Gin Ichimaru…

Isshin avait brisé les chaines et souleva avec précaution le corps brisé.

– Car il ne survivrai pas sans vous !

– Ichigo ! Murmura Gin.

Il ferma les yeux. Il était épuisé et Isshin le comprit. Il pesait à peine une plume. Il traversa rapidement la salle quand il fut stoppé par une voix.

– Où comptez-vous aller comme cela Shinigami ?

Il se tourna lentement et croisa un homme avec de longs cheveux blonds et vu son énergie spirituelle, il avait affaire à un arrancar. Isshin entendit une autre voix derrière lui qui répondit

– Où bon lui semble !


Chapitre suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *