Perdre la raison

Perdre la raison : 16

Dimanche 11 janvier 2009

Gin se réveilla mais n’arrivais pas à ouvrir les yeux. Il se sentait épuisé. Une chose était sur, c’est qu’il n’était plus accroché à un mur mais allongé sur un lit moelleux. Il ne se sentait plus affamé non plus et sa respiration n’était plus entravé. Il se sentit soulagé depuis tout ce temps… Il bougea et s’enroula sous les couvertures. Il avait besoin de chaleur.

–         Tu as froid Gin ? Souffla une voix qu’il reconnaîtrait entre mille.

Impossible, il rêvait. Il fit l’effort d’ouvrir les yeux et il croisa les yeux ambres qui avaient hanté si longtemps ces nuits et ses jours. Il y lu une telle tendresse. Il ne pu rien dire si ce n’est qu’observer ces yeux si beaux.

–         I…chigo ?

–         C’est bien moi…

Ichigo était resté assis à côté de lui à chaque fois qu’il rendait visite au monde des humains. Maintenant Gin avait été transféré dans une chambre caché de l’Hôpital d’Ishida. Il avait reçu des soins d’Isshin en plus de ceux de Ryuuken. Cela faisait maintenant un mois qu’il était inconscient. Il avait beaucoup de mal à se remettre vu l’état d’extrême faiblesse dans lequel il se trouvait. Ichigo avait pu revenir voir son père qu’une semaine plus tard et avait été profondément choqué par l’état de son amant. Il n’était plus que l’ombre de lui-même. Il savait que pour l’instant, il était impossible pour lui de rapatrier son amant à la soul Society.

Ichigo était tellement furieux après le capitaine de la 5ème division que sa première pensée avait été d’aller le défier dans un combat. Pourtant, chacun insista pour qu’il garde son calme. Il fallait qu’il découvre ce que mijotait Aïzen et qui était le faux Gin… Et c’était quoi l’apparition de tous ces arrancars ? Il dut abdiquer et se ranger à l’avis général d’attendre pour l’insant. Il dut partir dans le désert se défouler à la place. Il rencontra les autres vizards et Kensei en profita pour lui donner une séance d’entraînement au corps à corps. Et finalement, il fut convenu que des combats à plusieurs contre un fussent organisé pour qu’ils soient tous prêt le moment venus. Ichigo s’en tira encore avec de nouvelles cicatrices.

Et maintenant, il était là à regarder son amant qui ne pouvait pratiquement bouger. Son regard devint dur et il dut se maîtriser. Son hollow intérieur le tourmentait tellement sa rage était enfouie en lui. Il ne pourrait plus tenir très longtemps.

–         Ichi, pourquoi tes cheveux… ?

–         Gin

Ichigo s’installa à nouveau à côté de son amant. Son visage s’adoucit et un sourire éclaira son visage. Il passa une main douce sur la joue de l’homme. Une barbe de quelques jours avait envahit son visage.

–         Je voudrais tellement t’expliquer certaines choses, mais… c’est tellement compliqué. Pour moi la seule chose qui compte, c’est de t’avoir retrouver.

Ichigo reprit sa respiration et ajouta entre ses dents…

–         Et lui faire la peau à l’autre enflure ! Tout le mal qu’ils nous a fait… je ne le pardonnerai jamais.

La main de Gin se leva lentement et se posa sur la joue du jeune homme.

–         Tu.. m’as tellement manqué !

Ichigo se redressa et souleva lentement l’homme allongé et le pris dans ses bras pour l’asseoir contre sa poitrine. Leurs visages étaient à quelques centimètres l’un de l’autre. Ichigo tenait fermement la taille de son amant et enroula une jambe autour de celle de Gin.

–         Gin, je n’ai jamais cessé de penser à toi tout ce temps… Jamais ! Mais, j’ai perdu tellement… J’ai tellement lutté que j’ai l’impression de n’être plus moi-même. M’aimeras-tu encore malgré ma part d’ombre ?

Gin observa le jeune homme. Il devenait de plus en plus lucide surtout depuis qu’Ichigo l’avait prit dans ses bras. Il voyait la souffrance inscrite sur son visage, dans son regard… Non, il n’était plus le gamin qu’il avait quitté il y a quelques années… Il était meilleur en quelque sorte. Il n’avait plus l’innocence mais avait gagné en expérience. Même si elle semblait avoir été difficile, il n’en était que plus beau à ces yeux. Il enroula autour d’Ichigo et se tourna à demi pour l’embrasser. Ichigo arrondit les yeux de surprise et finalement l’entoura plus fermement de ses bras et se tourna de moitié et embrassa l’homme de sa vie avec passion. Une larme coula sur le visage du roux qui sentait toute la tension accumulée pendant toute ces années craquées avec se baiser.

Les doigts du roux s’emmêlèrent dans les cheveux argent et long de son amant. Ce dernier avait passé une main dans ses longs cheveux teinté maintenant. La langue de Gin chercha a entrer dans celle d’Ichigo qui laissa le passage. Ils engagèrent un duel pour la dominance mais Ichigo laissa bien vite le pouvoir à Gin. Leurs langues s’enroulant l’une à l’autre. Le baiser se fit plus lent, plus intense. Leurs respirations se fit plus difficile le moment fut vécu de façon intense par les deux hommes. Chacun puisant dans l’autre la force dont ils avaient besoin pour se prouver qu’ils étaient enfin ensemble. Ils se détachèrent difficilement l’un de l’autre. Ils reprirent difficilement leurs respirations. Leurs fronts étant collés l’un à l’autre. Une de leurs mains était emmêlées à l’autre. L’autre main d’ichigo tenait toujours Gin et celle de Gin accroché à son shihakusho. Leurs yeux étaient plongés dans celui de l’autre. Ils n’avaient pas besoin de paroles pour se comprendre. De toute façon, ils ne pourraient pas effacer leurs longues absences…

–         Plus jamais je ne te lâcherai ! chuchota passionnément Ichigo.

–         Je te rappellerai tes paroles… taquina Gin.

–         Enfin, il faut que je retourne à la Soul Society. Dit à contrecœur Ichigo. Tu me rejoindras quand tu pourras faire ce voyage. Mon père a créé un kekkaï spécial pour contenir ton reiatsu. Comme tu étais inconscient, tu ne le contrôlais plus.

–         Je comprends… Cepen…

La porte s’ouvrit brutalement et Zaraki Kenpachi entra dans la chambre.

–         Kamui lève toi ! Y’a de l’activité dehors. ‘lut Ichimaru !

Ichigo foudroya son Taïcho du regard. Cependant, il se dégagea de l’étreinte d’Ichimaru qui le regardait surpris.

–         Kamui ?

–         C’est mon nom… pour l’instant. Papa t’expliquera.

–         Oï Kamui, ton zanpakuto !

Ichigo qui était debout et qui enfilait ses waraji leva les yeux et récupéra Zangetsu. Et le replaça dans son dos. Isshin entra

–         Ichigo… Il y a beaucoup d’arrancar dehors. Il faut que tu les éloignes. Ils vont finir par trouver la cachette d’Ichimaru.

–         J’y vais ! grogna Ichigo.

Kenpachi observa le jeune homme qui s’était penché à nouveau sur le capitaine de la troisième division et lui souffler quelque chose. Le visage fatigué d’Ichimaru ouvrit les yeux de surprise et sembla tout à fait heureux en entendant les paroles du jeune homme. Pas ces airs habituels de renard rusé. C’en était troublant… Enfin, Ichigo se leva et les deux hommes quittèrent la chambre du malade. Ichigo lança un dernier regard vers Gin qui lui fit un signe d’au revoir. Il avait l’impression que son cœur se déchirait encore une fois.

°0°0°0°0°

Kenpachi et Ichigo se retrouvèrent rapidement dans les abords de l’hôpital.

–         Je vais avertir Ikkaku qu’ils peuvent faire une diversion maintenant… Lâcha Kenpachi.

Il donna ses ordres avec son Soul Pager et bientôt, ils entendirent des combats commencer plus loin. Le capitaine et son 4ème siège quittèrent les lieux avec le shunpo et se retrouvèrent rapidement loin des lieux où Gin était soigné. Ils bondirent sur les arrancars qui les virent arrivés à la dernière minute.  Ichigo utilisa son masque. Pas de pitié et surtout s’en débarrasser rapidement pour qu’ils récoltent le moins d’informations possible. Soudain, Ichigo sentit des reiatsu de shinigami qui n’appartenaient pas à la 11ème division. Ils allaient se faire… Ichigo jura. Il bondit vers les lieux et abandonna son masque… I

l vit le capitaine Kuchiki et son vice-capitaine Abaraï Renji et à sa stupeur la 13ème division avec Kaïen Shiba et Rukia Kuchiki avec quelques hommes « Merde ! » Songea t’il. Ichigo vit arriver une espèce d’arrancar avec une espèce de grande faucille. Il se mit sous forme de bankaï et pendant les quelques secondes il eut le temps de voir que son futur adversaire allait s’attaquer à la petite brune et aucun des shinigamis fraîchement arrivé n’avait vu la menace se diriger vers eux trop stupéfait de voir les combats entre la 11ème division et les arrancars qu’ils découvraient pour la première fois. Ichigo eut juste le temps de bloquer l’attaque à un cheveux du visage de Rukia. Tous sursautèrent et regardèrent Ichigo et Nnoitora se faire face. Un reiatsu en forme de vague se dispersa dans l’air. Les yeux d’Ichigo avait viré au bleu. L’autre arrancar eu un sourire s’inscrire sur son visage.

–         Dégage gamin !

–         C’est moi ton adversaire…

Ichigo repoussa son adversaire il prit zangetsu par sa chaine et se mit le faire tourner dans sa main pour en augmenter la puissance. Nnoitora fonça sur le vizard qui bondit pour lui balancé son zanpakuto et bloquer son arme mortelle. Bientôt un combat enragé s’engagea entre eux. Aucun ne voulant se faire dépasser par l’autre. Kenpachi vint les rejoindre et quand il vit le combat entre Ichigo et Nnoitora un sourire s’inscrit sur son visage…

–         Taïcho qu’attendez-vous allez l’aider !

–         Il n’a pas besoin de moi… Merde, il en a de la chance….

Ichigo se déplaçait très vite et vit que l’autre lui balançait un céro en ouvrant la bouche. Ichigo utilisa  un getsuga tensho pour contrecarré la puissance de l’autre. Nnoitora fut surpris et ouvrit les yeux en grand…

–         Putain de shinigami enfin… tu n’en ai pas un…

Mais Ichigo n’était pas décidé à laisser un pouce de terrain et fonçait déjà droit en avant vers Nnoitora qui fut surpris de le voir avec autant d’ouverture. Qu’est ce que ce fou lui réservait encore ? Ichigo s’arrêta brutalement devant son adversaire et fit décrire un grand cercle à son zanpakuto par le dessous pour attendre l’arrancar.

Plus loin Kenpachi avait trouvé un adversaire à sa taille, enfin de combat pas en taille de grandeur. Kuchiki Taïcho trouva lui-même à s’occuper ainsi que tous ceux qui venaient d’arriver. Aucun n’avait le temps de regarder ce qui se passait ailleurs. Ichigo commençait à fatiguer avec l’échallas qui lui servait d’adversaire. Les coups de sa faucille ébranlait sa défense et il n’était pas sur de pouvoir rester encore longtemps sous sa forme de shinigami. Il vit que Kenpachi avait du mal avec son adversaire car il utilisait autre chose que sa force de combat, il eut une idée… Il fonça sur son Taïcho et lui dit dans une haleine.

–         On change d’adversaire. Le mien vous conviendra mieux et celui-ci me conviendra tout à fait !

–         Que racontes-tu Kamui ?

–         Vous n’avez pas envie de rencontrer un fou dans votre genre… Regarder derrière vous !

Kenpachi eut juste le temps de parer le coup et apprécia la force de son adversaire. Oui, il allait bien s’amuser. L’autre demi-portion n’avait déjà plus d’intérêt. Quand à Ichigo, il utilisa le kido pour coincer l’arrancar. Tout à coup, un mouvement s’effectua et bientôt, ils virent les entrer dans un negacion et s’envoler vers Hueco Mundo. Tous les shinigamis les regardèrent partir indécis et surpris par ce retrait inattendu.

–         Merde ! S’emporta Kenpachi. Pour une fois que j’en tenais un potable ! Il hurlait de rage.

Ichigo avait les sourcils froncés et rejoignit son capitaine.

–         Taïcho à votre avis qui les a rappeler !

–         J’en sais rien mais je le tuerai si je le tenais l’enfoiré !

Bientôt tous les shinigamis se retrouvèrent regroupé.

–         Que veniez-vous foutre ici ? Demanda Kenpachi.

–         Nous avons reçu l’ordre de vous aider. Plusieurs alertes ont été lancé sur de forts reiatsu et…

–         C’est seulement maintenant que vous vous en apercevez ! Demanda Ichigo sidéré.

–         Kamui… Boucle là ! Fit Kenpachi.

Tous regardaient le 4ème siège. Ichigo se mordit la langue. Il aurait du la fermer pour une fois. Mais son excitation et la possibilité de se défouler… enfin, il était trop tard pour passer inaperçu maintenant. Il soupira. Ordre fut donné de rentrer. Ichigo attérit doucement sur le sol et vit Ukitake qui attendait en compagnie de Tousen et Aïzen. Il voulu partir mais Byakuya Kuchiki remarqua.

–         Pourriez-vous vous expliquer sur ce que vous avez dit plutôt ?

–         Il n’a rien voulu dire ! Rétorqua Kenpachi. Retourne à la division Shirosaki et tu n’en bouges pas !

–         Haï Taïcho…

Ichigo partit avec le shunpo et s’enferma dans sa pièce. Il s’effondra contre la porte et soudain se remémora sa rencontre avec Gin. Les événements s’étaient enchaînés si vite. Il n’avait pas eu le temps de s’expliquer avec lui. Il faut dire qu’avec la 11ème division, ils avaient eu une mission. Et que Zaraki lui a permis de rendre visite à Gin. Il savait qu’il aurait eu peu de temps… Si peu de temps et tant de chose à rattraper. Il n’espèrait plus qu’une chose. C’était le retour de Gin à la Soul Society. Shinji lui avait dit que les vizards prendraient en charge le capitaine de la 3ème division, le temps qu’il se retape un peu. Enfin, des que Gin serai capable de se tenir debout et de se débrouiller seul.

Ichigo était maintenant assis sur le sol et ses genoux remontèrent au menton. Il posa ses bras sur la bosse que formait ses jambes repliées et posa son visage sur ses bras. Il sentait une très forte émotion l’étreindre. Cela venait en vague et inexorablement. Les larmes finirent par couler ainsi que des sanglots si longtemps réprimés. Ichigo resta ainsi pendant un long moment pour finir par s’endormir à même le sol. Certains allaient payer le mal qu’il lui avait fait.

°0°0°0°0°

Gin avait écouté Isshin. Il était silencieux et ne disait pas un mot. Pourtant, à l’intérieur de lui sa colère ne faisait que monter. Finalement, il ouvrit ses yeux et rencontra les yeux d’Isshin.

–         Il paiera pour ce qu’il lui a fait ! Déclara finalement l’albinos.

–         En attendant, vous devriez reprendre des forces et manger. Car la lutte pour reprendre le Goteï 13 des mains d’Aïzen ne sera pas facile.

–         Je veux retourner rapidement à la Soul Society… Et je veux reprendre ma place.

La détermination d’Ichimaru faisait froid dans le dos. La colère perçait dans son reiatsu. Isshin se leva et lui conseilla d’abord de se reposer et le temps viendrai assez vite pour qu’il puisse rejoindre Ichigo. Gin mangea le plateau qu’Isshin lui avait laissé. Il finit par se lever et se dirigea vers la salle de bain. Il avait encore besoin d’appui. Mais, même s’il se déplaçait lentement pour l’instant, il sentait ses forces lui revenir. Et puis… il avait eu l’opportunité de revoir son amant… et à son réveil. Gin se rasa et finit sous la douche. L’eau ruisselait sur lui et il avait l’impression que sa fatigue et ses tourments le quittait avec le liquide chaud qui glissait sur son corps meurtri. Il trembla lorsque certains souvenirs voulurent remonter dans sa mémoire. Non… Il ne perdrai pas le contrôle… Pas maintenant qu’il avait retrouver son amant.


Chapitre suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *