Ichi x Gin
Perdre la raison

Perdre la raison : 6

Cela faisait maintenant 4 mois qu’Ichigo n’avait plus de nouvelles de Gin. Il n’était pas inquiet, car son amant l’avait prévenu qu’il risquait d’avoir une « punition ». Cependant, cette absence commençait à se faire sentir. Certes au lycée, il faisait son maximum pour rester le même. Mais parfois, il partait s’isoler.

Il avait constaté que maintenant il voyait très nettement les fantômes. Et la dernière fois, il était sûr d’avoir vu deux shinigamis. Un avait les cheveux rouges tenus par un élastique. Et l’autre portait la même veste que Gin. La différence est qu’il portait une écharpe et une drôle de coiffure sur la tête. Ichigo en avait souri. Leurs yeux s’étaient rencontré un bref instant.  C’était il y a deux mois de cela.

Mais Ichigo avait haussé les épaules et s’était détourné pour se rendre chez lui. Il s’en moquait de ce type, lui il voulait retrouver Gin. Et là, il ne sentait plus du tout sa présence. Cela le laissait perplexe. Il rentrait donc chez lui après une journée « normale » de lycéen. C’était la fin du printemps, presque le début de l’été. Ses yeux parcouraient le bord de la rive et il vit une « shinigami » à terre. Il fronça les sourcils. Un monstre avec un horrible masque blanc semblait vouloir la dévorer.

Ichigo se dirigea rapidement vers les lieux. Il était dit qu’il ne serait pas un couard. Il prit une barre métallique qui se trouvait toujours ici. Et au moment où la bête attaqua la shinigami grièvement blessé, il porta un coup sur le masque blanc qui était à quelques centimètres de la femme. Cette dernière leva un visage surpris vers l’orangé, mais ce dernier regardait le monstre se redresser sous la douleur. Il lui lança sans la regarder…

  • Vous allez bien ?
  • Idiot ! Partez-vous aller vous faire dévorer.

Ichigo tourna son visage vers elle et haussa un sourcil interrogateur. Et ses yeux tombèrent sur son zanpakuto. Il se pencha rapidement et se servit de la lame et le fracassa contre le masque blanc qui s’était à nouveau attaqué à eux. Le monstre disparu. L’oranger regarda l’arme et la lâcha. Il se pencha vers elle…

  • Ça va ?
  • Espèce de sot ! Vous auriez pu mourir…
  • Ce n’est pas le cas, et je n’ai jamais laissé qui que se soit dans la merde alors, ce n’est pas aujourd’hui que je vais jouer les salauds shinigami.
  • Vous savez ce que je suis ? La jeune femme fut très surprise.
  • Oui… Vous êtes comme Gin !
  • Vous parlez de Gin Ichimaru ? Elle était stupéfaite.

Elle songea que c’était impossible qu’il connaisse ce monstre qui la mettait toujours mal à l’aise, surtout avec ses blagues douteuses.

  • Oh… Il se gratta la tête. Je ne connais pas son nom. Peut-être le connaissez-vous après tout. Il est grand et a les cheveux argent. Il porte une veste blanche contrairement à vous.
  • Oui… c’est bien Gin Ichimaru le capitaine de la 3e
  • Il est capitaine ?
  • Oui…

Elle le regarda, il semblait réfléchir et soudainement, il la regarda avec attention.

  • Dites, vous pourriez me rendre un service ?
  • … Je vous suis redevable… Alors, je peux vous rendre un service.
  • Vous pourriez lui transmettre une lettre ?
  • Pardon ?
  • S’il vous plaît ! Les yeux du jeune homme étaient suppliants.
  • Bon d’accord. Mais ce n’est pas de gaieté de cœur, vous m’avez sauvé la vie. Je ne serai pas ingrate.

Ichigo sortit rapidement un papier et un crayon et nota un petit message. Il sortit un tube de colle et cacheta le pli. Il le donna à la jeune femme et lui dit…

  • S’il vous plaît, ne le dites à personne.
  • Très bien… Je serai discrète. Qui êtes-vous ?
  • Je suis désolé, j’aurais dû me présenter. Je suis Kurosaki Ichigo et vous êtes ?
  • Je suis Rukia Kuchiki Shinigami de la 13e Comment connaissez-vous Gin Ichimaru ?
  • Juste, il m’a sauvé la vie… « pas besoin de rentrer dans les détails »
  • Vous sauvez la vie ? Elle semblait stupéfaite. Et bien… J’aurai appris que ce type ne s’intéresse pas qu’à sa petite personne.

Elle rangea le message dans son Shihakusho. Ichigo sentit une présence derrière lui et vit l’homme aux cheveux rouges et l’autre avec sa drôle de coiffure.

  • Rukia… fit l’homme coincé, je pourrai savoir ce que vous faites avec un humain ?

Cette dernière rougit légèrement et finalement avoua…

  • Il m’a sauvé la vie !

L’homme se tourna vers Ichigo et le regarda en fronçant les sourcils et demanda

  • Comment un humain peut-il sauver la vie d’un shinigami ?

Le shinigami rouge le regardait également sceptique. Rukia se mit alors à raconter le bref combat et les deux shinigamis parurent fort surpris. Finalement, le type coincé vers Ichigo et tout en le regardant stoïquement lui dit.

  • Je vous remercie d’avoir sauvé la vie de ma sœur. Je vous suis reconnaissant.

Ichigo haussa les épaules, pour lui c’était quelque chose de normal.

  • Je vous en prie… Bon, ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai une tonne de devoirs à faire ! « lut.

L’oranger les quitta et les laissa stupéfaits sur les bords du canal.

  • Maintenant, vous allez m’expliquer Rukia pourquoi vous avez été blessé de cette manière par un hollow…

° 0° 0° 0°

Gin remplissait ses papiers. Il fulminait depuis quatre mois et pas moyen de faire tomber la pression. Il s’en était pris violemment à Kira pour ce qui lui avait coûté une mise à pied du monde des humains pour une durée indéterminée. Il lui était impossible pour lui de communiquer avec sa fraise… tout au moins pour lui expliquer ! Tous les hommes de la 3edivision longeaient les murs.

Alors quand Rukia Kuchiki débarqua dans le bureau de Kira… Ce dernier fut surpris.

  • Que puis-je pour toi Rukia ?
  • Oh, j’aimerais rencontrer ton capitaine, si c’est possible…
  • Pourquoi, si cela n’est pas indiscret !
  • C’est personnel et j’ai vraiment besoin de le rencontrer.
  • Écoute en ce moment, il n’est pas à prendre avec des pincettes… Si tu pouvais passer.
  • Écoutez vice-capitaine, j’ai vraiment besoin de rencontre le capitaine de la 3e
  • Mais…
  • Qu’y a-t-il de si important et urgent Rukia Kuchiki ?

Cette dernière déglutit péniblement. Elle eut froid dans le dos et se sentit vraiment mal à l’aise, surtout qu’il avait l’air pire que d’habitude (enfin, selon ces critères). Elle finit par lui dire.

  • J’ai besoin de vous exposer un problème personnel et vous êtes le seul à pouvoir m’aider.
  • Oh ? Aider ?
  • S’il vous plaît…

Ça lui arrachait de dire cela, mais… elle voulait accomplir sa mission jusqu’au bout ! Finalement, Gin haussa les épaules ouvrit la porte de son bureau et fit un geste vers Rukia pour qu’elle puisse entrer. Elle hésita et entra sous l’œil circonspect de Kira. Gin lui dit en entrant

  • Que personne ne nous dérange…

Il songea qu’à part Rukia qui était complètement inconsciente, personne n’oserait venir en ce moment à la 3e division. Il avait l’impression de vivre en zone de quarantaine depuis 4 mois et ça lui pesait, en plus des brimades que son capitaine lui infligeait pour la punition qu’il avait reçue par sa faute.

° 0°

  • Donc que puis-je pour vous ?

Rukia trembla un peu et sortit la lettre d’Ichigo et répondit à Ichimaru

  • En fait, c’est moi qui peux quelque chose pour vous…

Voyant le haussement de sourcil du capitaine de la 3e division. Elle lui tendit la lettre.

  • C’est de la part d’Ichigo Kurosaki !

Ichimaru ouvrit ses yeux. Rukia vit pour la première fois la couleur de ses yeux. La surprise se lisait sur son visage. Il referma ses paupières et observa la lettre comme s’il s’agissait d’une bombe. Il souffla finalement.

  • Comment connaissez-vous Ichigo ?
  • En fait, il m’a sauvé la vie. Et comme je lui étais redevable, je lui ai promis de vous transmettre un message et d’être discrète et surtout de n’en parler à personne. Donc, j’ai fait exactement ce qu’il m’a dit.
  • Il vous a sauvé la vie ?
  • En fait… elle rougit violemment. J’ai subi une attaque-surprise et j’ai été blessé et Ichigo est venu à mon aide et il s’est servi de mon zanpakuto pour trancher le hollow !
  • Oh… Gin eut un petit sourire. Cela ne m’étonne pas !

Gin fit le tour de son bureau et pris le papier cacheté à la va-vite. Il sourit… Il se dirigea vers la fenêtre et ouvrit délicatement le papier. Il lut rapidement le message et pour la première fois Rukia vit un vrai sourire s’inscrire sur le visage de l’albinos. Il se tourna vers Rukia et murmura un “merci”.

  • Euh… Elle ne savait pas quoi dire face à ce changement de personnalité.
  • Bien sûr, je vous demanderai de garder un silence total face à cette lettre. Je souhaiterais que vous n’en parliez à personne.
  • Bien sûr !
  • … Je peux vous demander le même service ?
  • Pardon ?
  • J’ai besoin de lui transmettre un message. Malheureusement et comme tout le monde le sais au Goteï 13, je ne peux pas retourner pour l’instant dans le monde des humains. Or, j’ai besoin de lui parler. Pourrais-tu lui transmettre une lettre ? Bien sûr, je te serai redevable. Demande-moi, tu pourras me demander ce que tu veux. Dans la limite de mes possibilités bien sûr. Je n’ai pas la fortune de ton frère…
  • Écoutez…
  • Non ? Tant pis… Je n’insisterai pas !

Gin retourna à son bureau et rangea soigneusement la lettre d’Ichigo. Rukia se sentit prise de remords et finalement lui dit…

  • Très bien, écrivez votre lettre et comme demain, je retourne dans le monde des humains, je lui transmettrai. Mais je ne sais pas où il réside.
  • Oh… ça, je peux te le dire…

Gin sortit une feuille et pris son pinceau. Il écrivit son message soigneusement et posa son cachet dessus. Il tendit la lettre à Rukia et la remercia chaleureusement une deuxième fois. Cette dernière se demandait qui pouvait bien être l’oranger pour le capitaine de la 3e division qui prenait un risque certain pour le jeune homme et surtout beaucoup de précautions. Qui pourrait croire que Gin Ichimaru puisse être aussi prévenant ?

Rukia rangea la lettre dans son Shihakusho et prit congé. Gin la regarda partir et attendit que la porte soit fermée pour ressortir la lettre d’Ichigo.

“Gin

 

Je sais que tu es coincé dans le monde où tu vis… J’espère que tu n’as pas eu à subir de réprimandes trop sévères.  J’escompte sincèrement te revoir très bientôt. Sache que je t’attendrai quoiqu’il arrive.

Tu me manques,

Ichigo”

  • À moi aussi, à moi aussi… ma baie !

Le ton était rêveur et ses yeux bleus se posèrent vers le ciel sans nuages de la Soul Society. Tout ce qu’il désirait maintenant, c’est que sa sanction soit levée rapidement.

° 0° 0°

Rukia partit à nouveau en mission dans le monde des humains. Elle était en poste à Karakura et espérait bien vivre une vie tranquille pendant son temps de mission. Elle devait donner aussi la lettre pour Ichigo Kurosaki et se demandait bien ce qu’Ichimaru pouvait écrire à un humain. Mais, elle n’irai certainement pas regarder quelque chose qui semblait être assez intime. Elle avait retourné le problème dans sa tête… pour elle, Ichimaru était amoureux de l’oranger… tout comme ce dernier paraissait l’être. C’était incroyable. Elle n’aimait pas le capitaine de la 3e division. Mais, comme Kurosaki lui avait sauvé la vie et qu’il semblait être un type honnête, elle ne voulait pas être sournoise. Et puis, c’était excitant l’amour entre deux hommes… Un petit secret pour elle ! Et elle comprenait fort bien la prudence d’Ichimaru. Jamais elle n’aura pensé l’aider pour ce genre de “problème”. Restait plus qu’à trouver l’oranger.

° 0° 0°

Ichigo était contrarié. Sa journée avait mal débuté, et au lycée l’entraînement avait été vraiment pourri. Il espérait maintenant que sa soirée se déroule un peu mieux que le reste. Il était au bord du canal qui lui permettait de rentrer chez lui, quand il sentit une présence auprès de lui. Il se tourna et rencontra les yeux bleus nuits de Rukia Kuchiki.

  • Bonjour Kurosaki Ichigo !
  • “lut Rukia
  • Kuchiki ! Sot…
  • Tu es venu m’empoisonner la vie ?
  • Non… J’ai un message pour toi en réponse à ta lettre !

Ichigo la regarda surpris.

  • Gin a répondu à ma lettre ?
  • Dis-moi merci au lieu de me dire que je t’empoisonne.
  • Merci…

Rukia sortit de son shihakusho la lettre de Gin et lui tendit. Ichigo s’approcha et prit le courrier. Il l’observa visiblement ému. Il répéta…

  • Merci beaucoup !
  • Tu sais… Une relation entre un shinigami et un humain est interdite… Et c’est pire si on est du niveau d’un capitaine comme Ichimaru.
  • Pourquoi ?
  • Parce ce que c’est dans les règles de la Soul Society !
  • Qu’est-ce que la Soul Society ?
  • Attends… Tu connais Gin et tu ne sais pas ce qu’est la Soul Society ? Elle était incrédule.
  • Disons… qu’on n’en a pas eu le temps. Il est généralement très pressé. Je ressentais toujours de l’inquiétude quand il me quittait. Mais, je ne savais pas pourquoi.
  • Bon et bien, je vais t’expliquer…

Rukia entreprit d’expliquer le monde de la Soul Society à grand renfort de dessins. Ichigo finit par lâcher.

  • Ça serait plus clair sans les dessins, tu sais…
  • Sot ! Tu ne reconnais même pas quand quelqu’un a du talent !
  • Si tu le dis…
  • Insolent… Aaahhhh, les humains…

Ichigo sourit. Finalement, il lui dit qu’il rentrait chez lui. Avant de partir, il hésita et se tourna vers elle.

  • Si ce message avait besoin d’une réponse. Tu lui transmettrais ?
  • Je t’avouerai que je n’aime pas Gin Ichimaru.
  • J’avais remarqué… Fit-il doucement.
  • Il est méprisable, arrogant et surtout très dangereux.

Ichigo hocha la tête positivement, il ajouta à la suite…

  • Violent aussi… Mais il peut-être aussi attentionné.
  • Euh… je ne connais pas cette partie ‘là’.

L’orangé sourit… et lui répondit

  • Alors ?
  • Je ne sais pas… Je ne suis pas une boite postale.
  • Je ne le ferais que si c’était urgent !
  • On verra.
  • Très bien… en tout cas, merci d’avoir été aussi honnête. Je te souhaite une bonne soirée.
  • À toi aussi.

Ichigo la quitta et Rukia regarda le dos de l’adolescent qui disparaissait doucement de sa vue.

° 0° 0°

L’oranger se réfugia dans sa chambre et s’allongea sur son lit. Il ouvrit la lettre de Gin et lut le contenu.

«  Ma baie,

 

Je suis heureux d’avoir eu de tes nouvelles. Cela me rassure de savoir que tout va bien pour toi. Malheureusement, je ne sais pas quand je pourrai venir te revoir. Le vieux Yama était très en colère après moi… Donc, je suis privé de monde humain pour une durée indéterminée.

À moi aussi, tu me manques. Et je ferai mon possible pour venir te retrouver très bientôt.

 

J’ai su que tu avais sauvé un shinigami d’un hollow ? Soit prudent Ichigo… Ton énergie spirituelle a dû augmenter et tu pourrais te retrouver confronté plus souvent à ce genre de monstre.

 

En attendant de te revoir et j’espère très rapidement,

Gin’ “

Ichigo relut plusieurs fois la lettre et eut un petit sourire. Pas de mots d’amour, mais le fait d’avoir eu une réponse était inespéré. Surtout provenant de l’homme aux cheveux gris. Pour le peu de temps où il avait observé son visage, il était clair que ce n’était absolument pas le genre romantique ! Mais qu’importe… Il avait reçu plus qu’il ne l’espérait au départ !


Chapitre suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *