Gin x Ichigo
Perdre la raison

Perdre la raison 9

Gin se réveilla en premier. Il était en alerte… pour arrêter net une attaque « surprise » d’Isshin. Il avait levé un bras et sa main avait bloqué le poing d’Isshin prêt à tourmenter son fils. Il ouvrit ses yeux et le scruta. :

— Kurosaki-san, peut-on dormir tranquille ?

— Je viens réveiller mon fils pour qu’il ne soit pas en retard à l’école ! déclara Isshin.

Ichigo en entendant l’éclat de voix de son père leva la tête en sa direction et le foudroya du regard.

— J’ai un radio réveil…

— Tu pourrais ne pas l’entendre ! glapit Isshin.

— Je ne suis jamais arrivé en retard à l’école… sauf, justement quand tu intervenais, maugréa Ichigo.

Isshin haussa les épaules et sortit de la pièce en ayant pris soin de rappeler à son fils qu’il devait se dépêcher.

  • Désolé, marmonna Ichigo.

La seule réponse fut un gloussement dans son cou. Ichigo se tourna et croisa les yeux d’Ichimaru.

  • Bonjour Ichi,

Ichigo lui adressa un sourire et lui retourna un bonjour. Ichigo se redressa sur ses coudes et leurs bouches se rencontrèrent brièvement. Le radio réveil d’Ichigo sonna. Le roux se détacha et tendit la main pour l’éteindre.

  • Je vais me préparer… Tu vas faire quoi aujourd’hui ?
  • Oh… je ne suis pas en vacances. Je vais accomplir ma mission.
  • Et c’est ?
  • Ts… Ts… Ça, tu n’as pas le droit de le savoir ! Fit gentiment l’albinos.
  • Alors, levons-nous.

La voix d’Ichigo était un peu lasse. Il se sentait frustré. Proche et en même temps lointain d’Ichimaru. Le roux sortit des couvertures. Il se sentit un peu inconfortable, mais ne laissa rien paraître. Il prit ses affaires et se dirigea vers la salle de bain. Il fit sa toilette et s’habilla en un temps record. Gin prit la suite et Ichigo dévala les escaliers pour déjeuner. Il prit rapidement son toast. Il discuta un peu avec son père. Soudainement son père lui déclara.

  • Tu as l’air heureux avec lui… Fit-il songeur.

Ichigo plissa les yeux et scruta le visage de son père. Il n’agissait pas normalement avec Gin. Normalement, il aurait dû onduler et avoir les yeux pleins d’étoiles ou des trucs dans le genre… et là, il avait toujours l’impression qu’il se soupesait… Comme s’il le connaissait ou qu’il s’en méfiait. Il ne savait pas trop.

  • Alors ? insista légèrement Isshin.
  • Je l’aime… finis par dire Ichigo.
  • Et lui ?
  • Aussi…
  • Tu as l’air sûr de toi !
  • Je le suis… Quelque chose ne va pas ?
  • Je voulais être sûr que tu saches exactement ce que tu voulais.
  • J’en suis certain ! répondit fermement Ichigo.

Ce dernier avait froncé ses sourcils. Pourquoi son père insistait-il comme cela. Il vit par la fenêtre son amant dans sa tenue de shinigami. Il était redevenu un esprit. Ichigo sortit précipitamment. Gin salua courtoisement Isshin et quitta les lieux.

Ichigo se retrouva à l’extérieur avec son sac d’école. Surpris, il regarda autour de lui. Mais Gin avait bel et bien disparu. Il fut rejoint par Muzuiro, Kiego… suivit par Chad, Inoue et Tatsuki au fur et à mesure qu’ils approchaient du lycée. Kiego comme a son habitude se plaignit qu’il n’arrivait pas à avoir une petite amie. Il prit Ichigo à témoin.

  • Je sais que toi tu es pareil à moi.

Il posa sa main sur les épaules d’Ichigo. L’orangé marmonna.

  • Ne prends pas ton cas pour une généralité !
  • . co.. Comment ??? Tu as une petite ammmiiiiiiieee ?

Le roux leva les yeux au ciel et partit rejoindre leur salle de classe. Chad sur les talons. Ichigo croisa les yeux d’Uryuu Ishida qui le regardait méprisant. Il haussa imperceptiblement les épaules. « Trop compliquer ce gars »… pensa-t-il. La journée se passa de façon la plus inintéressante possible pour Ichigo. Sauf, un petit incident… Le midi, il était monté sur le toit de l’immeuble pour déjeuner avec ces camarades de classe. Il s’était senti observé. Il s’était tourné brutalement et avait vu un shinigami. Il avait eu le temps de bien le voir et avait été troublé, car ce dernier semblait captivé par leur groupe. Il aurai presque juré qu’il le surveillait lui. Mais, il ne voulait pas être paranoïde. Il avait eu froid dans le dos en croisant son regard.

Finalement, il avait été entraîné par Kiego à l’intérieur du bahut et ne s’était pas retourné… enfin, il y avait Chad qui bouchait son champ de vision. Il descendit rapidement ensuite en cours et rien de spécial ne s’était passé. Ichigo était rentré en compagnie de Kiego et Tatsuki. Cette dernière ayant décidé de tester ses nouvelles prises de catch sur lui. Ichigo en cours de route se sentit mal à l’aise, encore « cette fichue impression d’être observé ». Il se tourna et croisa un regard brun. Un grand type à lunette et visiblement un shinigami. Ichigo s’arrêta et l’observa, mais l’homme disparut de sa vue.

  • Ça ne va pas Ichigo ? demanda Tatsuki.
  • Non… j’avais cru voir quelque chose…
  • Ah ouaih. Ce n’est pas ta nouvelle copine qui te tourne la tête. Moi, j’aimerais savoir qui sait ! Salaud… comment t’as pu me faire ça ? s’écria Kiego.
  • La ferme… je n’ai pas de copine.
  • Mon œil ! T’as l’air bizarre depuis quelque temps. Ah moins… qu’elle ne veut pas de toi ? C’est ça ??
  • Kiego… La ferme !

Ichigo rentra chez lui après avoir failli étrangler le brun qui le harcelait avec ses questions stupides. Tatsuki était songeuse quant à elle. Elle observa le roux et effectivement le trouvait « différent ». Aurait-il quelqu’un qu’il essayait de cacher ? Enfin, ça, ce n’était pas son problème.

°0°0°

Ichigo avait fait ses devoirs, avait dîné en famille et avait pris sa douche. À contrecœur, il décida d’aller dormir. Il n’avait pas vu Gin. Il avait bien vu des affaires posées sur une étagère de son armoire. Son père, lui ayant signalé que son petit ami les avait déposés pour lui permettre de se changer. Quelque part, cela le rassura. Ichimaru ne lui faisait pas faux bond. Mais, il ne voulait pas que l’albinos soit déjà reparti dans le monde de la Soul Society sans au moins lui dire au revoir. Il s’allongea et éteignit la lumière. Il finit par s’endormir songeur.

°0°0°

Il se réveilla au cours de la nuit. Il sentait quelque chose bouger contre lui. Il ouvrit les yeux et vit Gin qui passait au-dessus de lui pour s’allonger contre le mur. Il attendit qu’il soit parvenu à destination et souleva doucement la couverture. Son amant leva la tête surpris.

  • Oh, je t’ai réveillé ?
  • Ce n’est pas grave ! chuchota Ichigo fatigué, mais ravi de ne pas dormir seul.

Gin s’installa confortablement et se pencha pour embrasser le jeune homme sur la tempe.

  • Dors…

Ichigo se lova contre le corps un peu frais de son amant. Ichigo bailla et murmura ensommeillé.

  • Tu es en retard…
  • Disons que j’ai plus de temps que prévu…
  • Hum…

Ichigo ce serait contre le corps mince de son amant. Gin observa quelques instants l’orangé et un léger sourire s’inscrivit sur ces lèvres. Il plaça un bras possessif autour de la taille du plus jeune et s’allongea à côté de lui. Il songea qu’il avait passé une partie du temps à brouiller les pistes. Aïzen étant dans le monde des humains et le fait que Kira soit toujours collé à lui n’aidait pas beaucoup Gin. Il surveillait ce bâtard de capitaine de la 5e division. À un moment, il avait senti sa présence près de celle d’Ichigo. Il avait utilisé le shunpo et avait vu son amant entouré de ces camarades d’école. Mais pas de trace d’Aïzen. Cela l’avait tracassé. Il finit par s’endormir.

°0°0°

Le lendemain matin, Gin bloqua une nouvelle fois une attaque d’Isshin. Cette fois-ci c’était un pied. Cela commença a énervé joliment Gin qui voulait avoir ses matinées tranquilles. Il était évident que l’ex-capitaine prenait du plaisir à faire tourner bourrique Ichimaru, car ce dernier ne tenterai rien de mal contre le père de son amant. Il se demandait même si Isshin testait sa capacité « à être patient ». Il soupira.

  • Pouvez-nous nous laisser en paix 5 minutes ?
  • Mais, je surveille mon fils !
  • Je suis là pour ça… le menaça Gin entre les dents !

Les deux hommes se regardaient hostiles pendant quelques secondes, ce qui fit augmenter leur reiatsu. Ichigo se réveilla et vit en premier son père et gémit… Ensuite, il sentit la présence d’Ichimaru à côté de lui et vit qu’il regardait son père de travers.

  • Papa… descendez !
  • Mais…
  • Sortez d’ici… et tout de suite !
  • Si tu insistes !

Isshin finit par s’exécuter en grommelant. Ichigo le surveilla du coin de l’œil et ne relâcha sa surveillance, une fois que son père passa le pas de la porte. Il soupira et discerna près de lui une présence toute proche, il tourna la tête et rencontra les lèvres souples de Gin qui l’embrassa sensuellement. Immédiatement le jeune homme enroula ses bras autour de son cou.

  • Bonjour… murmura Ichigo contre ses lèvres.
  • Bonjour… répondit Gin.
  • Tu es rentré très tard…
  • Un problème de dernière minute. Murmura Ichimaru à son oreille. Ce dernier se mit à lécher consciencieusement l’arrière de l’oreille d’Ichigo qui frissonna et ferma les yeux à demi.
  • Tu m’as manqué…
  • J’étais pressé de rentrer…

Ichigo se tourna vers Ichimaru et il glissa une main dans ses cheveux fins. Il lui murmura.

  • Tu sais… j’ai vu des shinigamis hier.

Gin se raidit et perdit son sourire.

  • Comment étaient-ils ? demanda-t-il doucement.
  • Il y avait un blond avec une mèche bizarre et l’autre il avait une veste comme toi, mais avec des longues manches et des lunettes… mais il est parti quand il a vu que je le regardais…
  • Oh… souffla Ichimaru le cœur battant. Ils ne t’ont rien fait ?
  • Non… Ils m’ont juste regardé. Enfin… le blond, je ne sais pas…
  • Tu n’as pas l’air sur ?
  • En fait, il regardait le groupe avec lequel j’étais. Et quand, j’ai voulu vérifier si c’était moi ou pas, un de mes camarades m’a obstrué la vue. Donc, je n’ai pas pu réellement voir.
  • Oh…

Le radio réveil sonna. Ichigo l’éteignit. Gin enlaça la taille de son amant et le rapprocha de son corps.

  • Ichigo… Si, tu les vois à nouveau ou d’autres… dit le moi ! C’est important. S’ils viennent te parler, raconte-moi ce qu’ils t’ont dit. C’est important !

Le jeune homme se retourna vers l’albinos et vit son air inquiet légèrement.

  • Gin…

Ses bras enlacèrent son cou. Ils échangèrent un baiser chaud. Ils entendirent toquer à la porte et la voix de Karin crier.

  • Debout ! Tu vas être en retard Ichigo ! Râla sa sœur.
  • J’arrive ! hurla Ichigo.

Gin soupira et lâcha le jeune homme. Ichigo se leva et se dirigea vers la salle de bain. Gin resta assis sur le lit. Il s’était appuyé contre le mur et avait étendu ses jambes. Ainsi, Ichigo avait croisé Kira et Aïzen… Tout cela n’était pas fait pour le rassurer. Il se leva à son tour et prit la salle de bain alors que son amant filait déjeuner. Il se promit de surveiller étroitement son subordonné aujourd’hui. Le lendemain, il devrait certainement retourner à la Soul Society. Il devait parler à Isshin. Il sortit de la douche se sécha et s’habilla. Il enfilait sa veste de capitaine de la troisième division quand il investit la cuisine.

Ichigo faillit cracher son café. Mais, se retint. Karin murmura…

  • Je le savais !

Yuzu qui ne voyait rien… Et Isshin le fixa sans rien dire. Gin ne prit pas de gant et se tourna vers Isshin pour lui dire.

  • J’ai besoin de te parler et tout de suite…
  • Mais… fit Ichigo

Isshin se leva et fit un léger signe à son fils.

  • Je reviens tout de suite… Ne t’inquiète pas.

« Ne pas s’inquiété ? Mais depuis quand voit-il les esprits ? Pourquoi Gin veut parler à mon père ? Ils se connaissent vraiment ? » Toutes sortes de questions se bousculaient dans la tête d’Ichigo. Finalement Yuzu cria qu’il était l’heure pour partir à l’école. Tous se précipitèrent dehors… enfin, surtout l’orangé qui était vraiment à la bourre.

°0°0°

  • Isshin… Ichigo a vu Aïzen hier et mon vice-capitaine le surveiller.
  • Oh ?
  • Il m’en a parlé ce matin… Je ne suis pas du tout rassuré. Je peux surveiller mon subordonné, mais pas Aïzen.
  • Il devait venir dans le monde des humains ?
  • Hum… Yama lui a donné une longue mission. Je suis vraiment inquiet…

Gin se prenait le menton entre deux doigts et paraissait vraiment songeur.

  • Si le fait que vous soyez ensemble met la vie de mon fils en danger… vous devriez rompre. Non ?
  • Aïzen se moquera de cela… Il aime se chercher des proies. Et je ne sais pas pourquoi… il a jeté son dévolu sur ton fils que je sois là ou pas !
  • Tu ne le quitteras pas ?

Gin observa longuement l’ancien capitaine et lui répondit fermement.

— Non, je ne le quitterai pas ! Je ne sais pas pourquoi ou comment… Mais, je suis foutrement attaché à ton fils. Alors, tu peux me demander tout ce que tu veux, mais certainement pas de le quitter ou quoique soit d’autre le concernant. Il faut que je te laisse d’ailleurs. Je vais le surveiller avant de partir pour ma mission.

— Ce soir tu seras parmi nous ?

— Oui…

— Tu repars quand ?

— Demain !

— Aïzen ?

— Je ne sais pas…

— Ton subordonné, il repart avec toi ?

— Évidemment…

— Bon, si quoi que se soit arrivé. Préviens-moi…

— C’est un fait !

Et Gin partit en shunpo pour trouver Ichigo en compagnie d’un groupe de jeunes gens. Il paraissait heureux. Il se fit discret et observa autour de lui et croisa le regard d’Aïzen… Ce dernier lui adressa un petit signe. Gin perdit son sourire…


Chapitre suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *